Les pseudo-drusens réticulés augmentent le risque de DMLA avérée : analyse prospective

Les pseudodrusen réticulés, dits drusen bleus ont été initialement décrits par le docteur Mimoun dans le service d'ophtalmologie de l'hôpital intercommunal de Créteil en 1990. Ils ont certaines caractéristiques cliniques qui les différencient des drusen séreux habituellement observés dans la DMLA.

Une étude collaborative prospective portant sur des patients ayant des pseudodrusen a été menée conjointement dans le service d’ophtalmologie de l’hôpital intercommunal de Créteil et le département d’imagerie de l’université de Columbia à New York. Dans cette étude, 271 patients souffrant d’une DMLA exsudative unilatérale présentant ou non en plus des pseudodrusen ont été suivis pendant 3 ans. Pour les patients ayant des pseudodrusen réticulés, le risque de développer une forme avancée de DMLA sur l’œil initialement épargné par la maladie était significativement augmenté (56  % d’évolution vers une DMLA néovasculaire à 3 ans en présence de pseudodrusen contre 32  % de risque en absence de pseudodrusen).

En outre, le risque pour les femmes était encore plus important en présence de pseudodrusen (66  % de risque en présence de pseudodrusen, contre 30  % de risque en absence de pseudodrusen). Au total, le risque relatif de DMLA avérée est multiplié par 1.8 (IC 1.4-2.4, p < 0.0001) en cas de drusen réticulés. Les auteurs de l'étude soulignent donc l'importance de la prise en compte de ces pseudodrusen pour le suivi des patients.
Les pseudo-drusens réticulés augmentent le risque de DMLA avérée : analyse prospective

Pumariega NM, Smith RT, Sohrab MA, Letien V, Souied EH. A Prospective Study of Reticular Macular Disease. Ophthalmology. 2011 May 5. [Epub ahead of print]