Uvéites et vasculites

La maladie

Une uvéite est une inflammation de l’uvée (iris, corps ciliaires, choroïde). Il s’agit d’une maladie rare.

Il existe trois principaux types d’uvéites définis selon le lieu concerné par l’inflammation. On parle d’uvéite antérieure si l’atteinte est essentiellement au niveau de la chambre antérieure, d’uvéite intermédiaire lorsque le vitré est essentiellement atteint et d’uvéite postérieure lors d’une atteinte de la rétine. Pour finir, une panuvéite correspond à une uvéite totale.

L’inflammation des vaisseaux rétiniens et de la choroïde est appelée vasculite. Les vasculites compliquent souvent les uvéites postérieures. Elles peuvent parfois être confondues avec d’autres affections non inflammatoires (athérosclérose, diabète, …) et nécessitent des investigations complémentaires.

Le diagnostic

Les signes faisant suspecter une inflammation oculaires sont : la douleur oculaire, la photophobie, une baisse de l’acuité visuelle et un œil rouge. Elle peut être d’origine infectieuse ou auto-immune. Elle se manifeste isolément ou peut s’intégrer dans une maladie générale qu’il faut rechercher. Souvent le bilan étiologie (recherche de la cause) est négatif, on parle d’uvéite idiopathique.

Les uvéites peuvent toucher les enfants. Les uvéites rhumatismales de l’enfant se différencient des formes de l’adulte car elles évoluent à bas bruit et sont diagnostiquées au moment des complications.

Le traitement et la prise en charge

Le traitement des uvéites doit être adapté à la cause. Il a pour but de préserver la fonction visuelle et limiter le développement de complications (glaucome, cataracte, déformation de la pupille). Si la cause est inconnue, un traitement par des anti-inflammatoires puissants permet le contrôle de la maladie (corticoïdes et/ou immunosuppresseurs).

La prise en charge des patients soufrant d’uvéite est multidisciplinaire tant sur la recherche de la cause que de la surveillance du traitement et des effets secondaires.

Dernière modification : 23 juin 2010