Suggestion d'alimentation pour la prévention de la DMLA

Étude NAT2 : le risque de DMLA réduit de 68  % grâce au DHA (oméga-3)

NAT2 est la première étude explorant le potentiel d’une supplémentation orale, sur une longue durée, en DHA pour prévenir le développement de la DMLA. Incluant 300 patients sur 3 ans, cette étude portée par le Professeur Eric Souied, chef du service ophtalmologie au Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil (CHIC), a permis de démontrer une réduction […]

Néovascularisation choroïdienne compliquant une DMLA atrophique

Cette étude, menée dans le service ophtalmologique de Créteil, sous la direction du Pr Eric Souied, a évalué les résultats fonctionnels et morphologiques d’un traitement – 1 injection d’antiVEGF puis pro-re-nata – sur ces NVC de type 2 au sein d’une lésion atrophique maculaire initiale. Selon le protocole du service de Créteil, ces patients ont […]

Points hyper réflectifs (HRD) observés en SD-OCT

Il a mené une analyse de ces points hyper réflectifs (HRD), de leur valeur diagnostique et pronostique au cours de l’évolution spontanée et après traitement, sur une série de 100 patients, suivis et traités par anti VEGF selon le protocole – phase d’induction et PRN – du Service Ophtalmologique de Créteil, du Pr Eric Souied. […]

Dépistage de la DMLA à partir de 55 ans sans rendez-vous

Dans le cadre de la campagne de dépistage de la DMLA, si vous êtes âgé de plus de 55 ans vous pouvez vous présenter : du 25 au 29 juin 2012 de 10 h à 16 h sans rendez-vous, Centre Hospitalier Intercommunal Service Ophtalmologie Bâtiment B, rez-de-chaussée 40 avenue de Verdun, 94000 Créteil Pour en savoir […]

Analyse en OCT Spectral Domain des néovaisseaux de type visible dans la DMLA exsudative

Les auteurs ont observé une réduction du diamètre de la lésion en angiographie à la fluorescéine (P = 0,02), et une réduction de l’étendue de l’ensemble de la lésion sur l’OCT-SD (P <0,001) à 12 mois. Une moyenne de 5,3 ± 3,5 injections intra-vitréennes de Ranibizumab a été administrée sur une durée de 12 mois. […]

Un outil de calcul permettant d’évaluer le risque de progression ou le risque de développer une dégénérescence maculaire liée à l’âge

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de malvoyance après 60 ans dans les pays industrialisés. Si le facteur déclenchant de cette maladie n’est à présent pas précisé, des facteurs de risque ont été découverts, impliquant des facteurs environnementaux, des facteurs oculaires et des facteurs de risque génétiques. L’âge, les antécédents […]

Essai clinique de greffe de cellules souches embryonnaires dans la DMLA et la maladie de Stargardt

Deux essais cliniques prospectifs menés dans la DMLA atrophique et la maladie de Stargardt par des équipes américaines ont montré des résultats prometteurs. Ces équipes ont isolé des cellules souches embryonnaires d’origine humaine ayant été différentiées en cellules de l’épithélium pigmentaire. Dans un premier temps, ces cellules injectées dans l’espace sous-rétinien de modèles animaux immunodéprimés […]

Imagerie multimodale de la dégénérescence maculaire liée à l’âge de forme atrophique

G. Querques et al (Créteil, service du Pr E. Souied) ont analysé et corrélé à l’aide de l’imagerie multimodale des patients présentant une dégénérescence maculaire liée a l’âge avec une forme atrophique. L’imagerie multimodale combine plusieurs techniques d’imagerie dont : Proche infra rouge (NIR), Auto fluorescence (FAF), Proche infra rouge auto fluorescence (NIA), Angiographie à la […]

Utilisation de l’Avastin en dehors de l’autorisation de mise sur le marché

L’Avastin est une molécule qui a reçu une autorisation de mise sur le marché en cancérologie. Néanmoins, parce que la molécule est similaire au Lucentis, et en raison de son prix beaucoup moins élevé, la molécule est parfois utilisée pour le traitement de la forme exsudative de la DMLA. Les données d’une grande étude publiée […]

Évaluation par le PHP de la réponse aux traitements par anti-VEGF des patients présentant une DMLA exsudative

Dix-sept yeux de dix-sept patients ont été analysés. Tous ont bénéficié à cinq reprises, entre la première et la troisième injection de ranibuzumab, d’un examen  ophtalmologique incluant le PHP évaluant les métamorphopsies, la MAVC et le SD-OCT. Pour les patients qui ont bénéficié d’une injection supplémentaire, un autre examen a été réalisé au troisième et […]