Appel à collaboration : protocoles de recherche clinique

Chers Collègues, chers Amis,

Nous avons la chance de participer à plusieurs protocoles, et nous vous proposons d’en discuter avec vos patients afin qu’ils puissent en faire partie, et ainsi bénéficier de traitements novateurs avant leur mise sur le marché.

Si vous avez des patients répondant à ces critères et intéressés pour participer à un protocole de recherche, nous vous proposons de contacter notre unité de recherche clinique à ce numéro : 01 45 17 59 92.

Il sera nécessaire pour notre équipe de recherche clinique de vérifier tous les critères d’inclusion et d’exclusion, et de fixer les rendez-vous adéquats, afin de prendre rapidement et efficacement en charge vos patients.

En vous remerciant pour votre collaboration.
Confraternellement,

Pr Éric SOUIED

Première étude multicentrique européenne prospective sur la CRSC

Dans le cadre d’une collaboration entre pays européens, l’étude sur la CRSC (Étude prospective randomisée contrôlée multicentrique comparant la thérapie photo dynamique au traitement par laser diode micro pulsé haute densité sous seuil chez des patients atteints de choriorétinopathie séreuse centrale (CRSC) chronique) a démarré dans le service universitaire d’ophtalmologie du centre hospitalier intercommunal de Créteil.
L’objectif est que cette étude permette de définir plus précisément le mode de prise en charge thérapeutique des patients atteints de CRSC pour améliorer leur pronostic visuel et leur qualité de vie.
Tous les patients atteints de CRCS chronique (< 18 ans) qui n’ont jamais bénéficié d’autres traitements locaux pour la CRSC peuvent y participer.

DMLA atrophique : trois solutions possibles

Il existe à ce jour 3 études sur la DMLA atrophique en recrutement actif, deux observationnelles et une interventionnelle.

  1. CHROMA est une étude interventionnelle de phase III, multicentrique, randomisée, en double insu, contrôlée par une injection simulée, évaluant l’efficacité et la tolérance d’une dose de 10 mg de lampalizumab administrée toutes les 4 à 6 semaines par injections intravitréennes sur une période de traitement d’environ 2 ans chez des patients présentant une DMLA atrophique.
  2. PROXIMA A est quant à elle épidémiologique, prospective, multicentrique sur la progression de l’atrophie géographique secondaire à une DMLA.
    Ces deux études concernent des patients naïfs de tout traitement, présentant une atrophie géographique bilatérale, et qui répondent aux principaux critères d’inclusion suivants :

    • Œil étudié :
      • Acuité visuelle corrigée ? 20/100, pas de limite supérieure.
      • Atrophie bien délimitée sans signe de néovascularisation choroïdienne antérieure ou active.
    • Œil non étudié :
      • Atrophie bien délimitée sans signe de néovascularisation choroïdienne antérieure ou active.
      • Œil fonctionnel (AV sup VBLM).
  3. PROXIMA B porte également sur l’observation de l’évolution de l’atrophie géographique secondaire à une DMLA, mais il ne faut qu’un seul œil atteint pour celle-ci. Les critères d’inclusion sont :
    • Acuité visuelle corrigée au moins 20/400, pas de limite supérieure.
    • Atrophie bien délimitée sans signe de néovascularisation choroïdienne antérieure ou active.
    • Œil controlatéral : absence d’atrophie ou de néovascularisation, ou bien présence de néovascularisation antérieure ou active (avec ou sans atrophie).

DMLA exsudative : deux possibilités pour les patients naïfs de tout traitement

Nous proposons deux études dans le cadre de la DMLA exsudative, qui analysent l’efficacité des anti VEGF +/- anti PDGF.

  1. OPH1004 est une étude de phase III randomisée, en double insu pour comparer l’efficacité des anti PDGF + anti VEGF versus AntiVEGF en monothérapie chez des sujets atteints de dégénérescence néovasculaire sous-fovéale maculaire. Pour information, les principaux critères d’inclusion sont :
    • Néovascularisation choroïdienne due à la DMLA avec une composante classique.
    • La meilleure acuité visuelle corrigée dans l’œil à l’étude entre 20/63 et 20/200.
    • La superficie totale de la lésion doit être inférieure à 5 surfaces papillaires, et au moins 50 % doit être une NVC active.
    • Présence sur l’OCT de NVC actifs.

    Effet attendu : augmentation de l’acuité visuelle de la bithérapie par rapport à la monothérapie.

  2. HARRIER est une étude de phase III, randomisée, multicentrique, en deux bras comparant l’efficacité et la tolérance du RTH258 6mg vs Aflibercept chez des patients présentant une DMLA exsudative.
    Les patients doivent présenter les critères principaux suivants :

    • Acuité visuelle corrigée entre 23 et 78 lettres de l’œil à l’étude.
    • Néovaisseaux rétro fovéolaires actifs affectant le centre (y compris présence d’une anastomose choriorétienne).

    Effet attendu : efficacité plus durable du RTH258.

Dernière modification : 7 janvier 2016