Transcription textuelle de la vidéo Enseignement

[Pr Éric SOUIED, Chef de Service – service d’ophtalmologie, Centre Hospitalier intercommunal de Créteil]

Notre service a certes vocation à soigner les patients, mais aussi, et je dirais même avant tout de former, d’être une école de formation dans la DMLA.

[Description] En salle de réunion, un jeune médecin fait une présentation de travaux aux autres médecins du service d’ophtalmologie de Créteil.
[Pr Éric SOUIED, Chef de Service]

On a un programme de formation assez intense (plus de 90 heures sur l’année) sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge, et d’une façon générale sur la macula. Au bénéfice de nos internes, mais aussi de médecins qui viennent de l’extérieur (en France ou de l’étranger) pour apprendre cette pathologie qu’est la DMLA, et au sens plus large la macula.

[Dr Olivia ZAMBROWSKI, Assistante spécialiste – service d’ophtalmologie, Centre Hospitalier intercommunal de Créteil]

Il y a peu de temps, des médecins suisses, italiens sont venus dans le service passer quelques mois parmi nous.

[Dr Vittorio CAPUANO, Assistant spécialiste – service d’ophtalmologie, Centre Hospitalier intercommunal de Créteil]

Créteil est le point central pour apprendre la prise en charge de la DMLA.

[Dr Fayçal BENJELLOUN, Interne en ophtalmologie – service d’ophtalmologie, Centre Hospitalier intercommunal de Créteil]

Créteil est, dans nos contrées marocaines, et malgré le bilan général, très réputé en matière de rétine médicale.

[Description] Le Dr Benjelloun prépare des instruments de chirurgie dans une salle de bloc opératoire. Le Pr Souied utilise un microscope opératoire pour une intervention chirurgicale. Sur un écran à proximité, on visualise l’œil du patient opéré et les instruments manipulés par le chirurgien.

[Dr Fayçal BENJELLOUN, Interne]

Venir ici m’apprend qu’il n’y a pas que la rétine médicale : j’ai appris énormément en rétine chirurgicale, en chirurgie de cataracte, et surtout tissé des liens étroits qui, j’espère pourront perdurer au-delà de mon départ.

[Pr Éric SOUIED, Chef de Service]

On se considère vraiment comme une école de formation sur la macula. Avec un programme d’enseignement, et en parallèle un diplôme universitaire (qui donne un diplôme pour les étudiants qui y assistent) sur, là encore cette thématique à la fois de l’imagerie et les thérapeutiques de la DMLA.

[Description] Enseignement :

  • Relation médecin / patient
  • Analyse d’articles
  • Analyse de bibliographie
  • Cas cliniques
  • Cours magistraux

[Pr Éric SOUIED, Chef de Service]

Il y a cinq parties dans notre programme d’enseignement. Ce qu’on appelle la relation médecin-patient : on doit faire en sorte que le patient adhère à notre projet thérapeutique, puisse comprendre ce qu’on lui explique. Sinon il n’adhère plus au traitement et puis il nous échappe.

[Description] En salle de réunion, deux médecins sont assis l’un en-face de l’autre. Ils dialoguent, l’un jouant le rôle du patient. D’autres médecins les observent.

[Description] Dans une salle d’examen, une patiente s’entretient avec le Pr Souied.

[Pr Éric SOUIED, Chef de Service]

Donc il y a tout un côté formation sur le savoir-être, sur la communication avec le patient, sur le dialogue et l’écoute avec le patient.

[Dr Oudy SEMOUN, Assistant spécialiste]

Nous avons des staffs une fois par semaine avec des cours magistraux, des cas cliniques, une présentation des publications, une présentation de bibliographie.

[Description] En salle de réunion, un médecin présente une image de fond d’œil aux autres médecins, ainsi qu’un cas clinique. Un médecin prend des notes, un autre prend la parole.

[Dr Oudy SEMOUN, Assistant spécialiste]

Nous avons aussi des soirées à thème autour de la DMLA et des autres pathologies rétiniennes. Nous avons aussi un diplôme universitaire où des gens de toute la France, et aussi de l’étranger, viennent des journées entières suivre un enseignement magistral fait par des orateurs reconnus.

[Dr Elsa BRUYERE, Interne en ophtalmologie – service d’ophtalmologie, Centre Hospitalier intercommunal de Créteil]

Nous bénéficions également d’une formation chirurgicale encadrée par les séniors du service.

[Pr Éric SOUIED, Chef de Service]

On peut dire qu’une grande majorité des praticiens qui pratiquent la DMLA en France sont passés à un moment donné ou un autre par Créteil.