Un outil de calcul permettant d’évaluer le risque de progression ou le risque de développer une dégénérescence maculaire liée à l’âge

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la première cause de malvoyance après 60 ans dans les pays industrialisés. Si le facteur déclenchant de cette maladie n’est à présent pas précisé, des facteurs de risque ont été découverts, impliquant des facteurs environnementaux, des facteurs oculaires et des facteurs de risque génétiques. L’âge, les antécédents familiaux de DMLA et le tabagisme sont les principaux facteurs démographiques et environnementaux.

La présence de signes de maculopathie liée à l’âge, une forme clinique pouvant précéder la DMLA de plusieurs années, ou la présence d’une DMLA sur un premier oeil représentent les principaux facteurs de risque oculaires. Les principaux facteurs de risque génétiques actuellement impliqués sont les gènes CFH et ARMS2, ces deux gènes pouvant à eux seuls expliquer près de 60 % des cas de DMLA.

En combinant ces données, une équipe américaine a mis au point un logiciel permettant de calculer le risque de développer la maladie ou de progression de la maladie vers la forme atrophique ou vers la forme exsudative de la maladie. Ces données sont accessibles sur le site suivant : http ://caseyamdcalc.ohsu.edu/ (site en anglais).

La combinaison de l’ensemble des facteurs de risque permettra ainsi d’adapter le suivi des patients pré-symptomatiques et le suivi des patients ayant déjà des signes débutant, ceci pouvant peut-être à l’avenir déboucher sur une approche plus personnalisée de cette maladie.

Les drusen sont une accumulation de dépôts sur la rétine. Ils sont bien visibles sur cette image en OCT (tomographie en cohérence optique) et représentent un facteur de l'apparition de la DMLA.
Les drusen sont une accumulation de dépôts sur la rétine. Ils sont bien visibles sur cette image en OCT (tomographie en cohérence optique) et représentent un facteur de l’apparition de la DMLA.