Avec la DMLA, dois-je avoir une hygiène de vie particulière ?

Le bouton CC permet d'activer / désactiver les sous-titres. Des informations supplémentaires sur l'accessibilité de cette vidéo sont disponibles sur la page d'aide.

Durée de la vidéo : 1 min 35 s.

Transcription textuelle de cette vidéo

[Dr Thyphaine Grenet - Paris]

Les éléments déterminant la dégénérescence maculaire liée à l’âge sont essentiellement des éléments non modifiables, comme l’âge et l’hérédité. Et donc il est important d’essayer d’agir sur certains facteurs que l’on peut néanmoins modifier.

Certaines classes d’aliments sont essentiels à apporter dans l’alimentation pour soutenir la rétine. Ce sont d’une part les oméga-3, que l’on a en forte concentration dans les poissons gras et dans les fruits de mer. D’autre part les vitamines anti-oxydantes : vitamines A, C, E. Et en dernier lieu il est important d’apporter des éléments du pigment maculaire représentés par la lutéine et la zéaxanthine, que l’on retrouve dans l’œuf, dans les légumes oranges et dans les feuilles vertes comme les épinards, les choux.

On attribue à la lumière un rôle nocif en entraînant une augmentation du stress oxydatif sur la rétine. Et donc il est important, mais au même niveau que tout le monde, de se protéger contre les rayons solaires, et donc de porter une correction solaire adaptée.

Enfin il est fondamental d’arrêter toute consommation de tabac, car il est prouvé que le tabac augmente la survenue de forme sévère de DMLA.