Les compléments alimentaires sont-ils tous équivalents (composition quasi identique) ?

Le bouton CC permet d'activer / désactiver les sous-titres. Des informations supplémentaires sur l'accessibilité de cette vidéo sont disponibles sur la page d'aide.

Durée de la vidéo : 1 min 48 s.

Transcription textuelle de cette vidéo

[Pr Catherine Creuzot Garchet - Dijon]

Les compléments alimentaires ne sont pas tous équivalents. Et ils répondent en supplémentant l’alimentation à un déficit chronique que l’on rencontre dans la population générale. On a montré que l’alimentation est trop appauvrie en lutéine et en oméga-3, et les compléments alimentaires vont donc compenser ce déficit.

Les différentes études interventionnelles ont permis de montrer qu’il était nécessaire de supplémenter l’alimentation chez les patients à risque avec de la lutéine, avec des acides gras poly-insaturés et particulièrement des oméga-3, et avec de la vitamine C, de la vitamine E ainsi que des oligoéléments.
Donc les compléments alimentaires doivent avant tout s’appuyer sur ces éléments.

En ce qui concerne la lutéine, on recommande généralement une dose de l’ordre de 6 mg par jour. Et en ce qui concerne les acides gras poly-insaturés, on recommande de privilégier les acides gras de type oméga-3 aux dépens des acides gras oméga-6, en compensant le déséquilibre qui existe déjà dans l’alimentation générale.

Donc un complément idéal doit contenir de la lutéine, des acides gras poly-insaturés et en particulier des oméga-3, et de la vitamine C, de la vitamine E et des oligoéléments.