Rétinopathie du prématuré

La maladie

La rétinopathie du prématuré touche essentiellement les enfants nés grands — ou très grands — prématurés, d’autant plus que leur poids de naissance est faible et qu’ils présentent d’autres pathologies associées. Elle est liée à l’immaturité de la rétine à la naissance.

Le diagnostic

Son diagnostic est établi à partir de l’examen du fond d’œil après dilatation de la pupille à l’aide d’un collyre mydriatique.

Évolution et prise en charge

Il existe différents stades de gravité de la maladie mais la plupart des formes dépistées sont mineures et guérissent spontanément sans séquelles fonctionnelles. Toutefois, certaines formes plus avancées peuvent nécessiter une prise en charge spécialisée (photocoagulation au laser) et pour les formes les plus sévères un traitement chirurgical, avec un pronostic plus réservé. Le dépistage de cette rétinopathie est réalisé lors du séjour de ces enfants en réanimation néonatale ou en néonatalogie, puis le suivi en consultation se poursuit au moins pendant la première année de vie, en étroite collaboration avec les pédiatres.