DMLA

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA) est la première cause de cécité légale en France après l’âge de 50 ans. On estime ainsi que la maladie concerne actuellement plus de 1 million de français.


Qu’est-ce que la DMLA ? comment la détecter ? comment la soigner ? Dans cette vidéo, les médecins du service d’ophtalmologie décrivent la prise en charge de la DMLA à Créteil. Et des patients témoignent du vécu de leur maladie, racontent comment se passent leurs consultations et leurs traitements.

Le bouton CC permet d’activer / désactiver les sous-titres. Des informations supplémentaires sur l’accessibilité de cette vidéo sont disponibles sur la page d’aide.

Lire la transcription textuelle de cette vidéo


Maculopathie Liée à l’Âge (MLA)

La MLA représente le stade précoce de la maladie. Elle n’est pas ou peu symptomatique sur le plan visuel. La présence d’une MLA à un ou deux yeux entraîne un risque de développer une DMLA à 5 ans pouvant aller jusqu’à 50 pour cent. Selon le stade de la MLA, des traitements préventifs par antioxydants peuvent être prescrits.

Maculopathie liée à l'âge (forme précoce de DMLA) : drusen séreux et altérations de l'épithélium pigmentaire (photographie du fond d'oeil)
Maculopathie liée à l'âge (forme précoce de DMLA) : drusen séreux et altérations de l'épithélium pigmentaire (photographie du fond d'oeil)

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge

  • La forme atrophique : elle résulte de l’atrophie progressive des couches de l’épithélium pigmentaire et des photorécepteurs. Le retentissement visuel est notable mais ce processus est lentement évolutif.
    DMLA de forme atrophique (photographie du fond d'oeil)
    DMLA de forme atrophique (photographie du fond d’oeil)
  • La forme exsudative : deux fois plus fréquente que la forme atrophique, elle se caractérise par l’apparition de néovaisseaux choroïdiens dans la macula, qui sont responsables d’œdème et d’exsudation intra ou sous rétinienne, ou d’hémorragies rétiniennes. Son évolution est le plus souvent rapide ou rapidement progressive.

    DMLA de forme exsudative : forme avancée avec fibrose au niveau de la macula (photographie du fond d'oeil)
    DMLA de forme exsudative : forme avancée avec fibrose au niveau de la macula (photographie du fond d’oeil)

Comment faire le diagnostic ?

Il est fait à partir de l’examen du fond d’oeil et de l’imagerie rétinienne :

Ces différentes examens sont nécessaires pour poser l’indication thérapeutique initiale, mais également pour adapter le suivi et les indications de retraitement.

DMLA de forme exsudative : séquence angiographique
DMLA de forme exsudative : séquence angiographique
DMLA de forme exsudative : examen en angiographie (à gauche) corrélé à l'examen en OCT (à droite)
DMLA de forme exsudative : examen en angiographie (à gauche) corrélé à l’examen en OCT (à droite)

Quels sont les traitements actuellement disponibles ?

Il n’existe aujourd’hui de traitement que pour la forme exsudative. En fonction de la localisation des lésions par rapport au centre de la rétine, différentes thérapeutiques sont indiquées : photocoagulation au laser thermique, injections intra-vitréennes d’agents anti-antiangiogéniques, photothérapie dynamique. De nombreux traitements sont actuellement en cours d’évaluation. Le service d’ophtalmologie participe actuellement à de nombreux protocoles thérapeutiques.

Dernière modification : 9 septembre 2014