La photobiomodulation, un traitement pour les dégénérescences rétiniennes

La photobiomodulation (PBM), aussi appelée luminothérapie, est une nouvelle approche prometteuse pour le traitement de diverses maladies rétiniennes, notamment les formes débutantes de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), et d’œdème maculaire diabétique. Elle consiste en l'utilisation d'une lumière diffuse proche de l’infrarouge de faible puissance pour produire des effets bénéfiques au niveau des cellules de la rétine, conduisant éventuellement à de meilleurs résultats cliniques.

Au CHIC, depuis février 2021, c’est le Valeda® Light Delivery System qui est utilisé pour traiter les patients présentant des phénotypes spécifiques de DMLA : les drusen séreux confluents et décollement drusénoïdes de l'épithélium pigmentaire, les pseudodrusen réticulés, et les dystrophies pseudo-vitelliformes de l'adulte. Le profil type est celui d’un patient motivé, au vu de la fréquence du suivi. Les patients doivent avoir au moins 50 ans et ne doivent notamment pas avoir de troubles de sensibilité à la luminosité comme des antécédents neurologiques, qui pourraient être déclenchés par la lumière. Tous ces patients suivent le même protocole de traitement, au nombre de deux séances par semaine pendant 5 semaines consécutives, et bénéficient d’une imagerie multimodale avant le début du traitement, une semaine après la fin du traitement, et 6 mois plus tard. La durée d'une séance de traitement ne dépasse pas 5 minutes.

Avant traitement par photobiomodulation

Après traitement par photobiomodulation

Les images ci-dessus représentent des coupes OCT de la rétine de l'œil gauche d'une patiente atteinte de dégénérescence maculaire liée à l'âge sèche avec des décollements de l'épithélium pigmentaire (DEP) volumineux, avant et 3 mois après un cycle de traitement par photobiomodulation. On y remarque un affaissement dramatique du DEP sans atteinte des couches externes de la rétine ou de l'acuité visuelle.

En plus des effets bénéfiques, aucun effet secondaire lié au traitement n'a été observé à ce jour. Par conséquent, la luminothérapie pourrait être une méthode sûre et efficace qui serait mise à la disposition de l’ophtalmologue dans la prise en charge d’un large éventail de pathologies, particulièrement dans les dégénérescences rétiniennes acquises n’ayant actuellement pas de traitement efficace.